Collège 600 Seine Gare

Conception Réalisation d’un collège d’une capacité de 600 élèves, de logements de fonction et d’un gymnase à Vitry-sur-Seine

Maitrise d’ouvrage : Département du Val de Marne
Mission : Concours
Surface : 8 158 m²
Montant des travaux : 16 000 000 €HT
Performance environnementale : RT 2012
Avancement : Concours classé 2ème

 

Le projet du Collège ZAC Seine Gare a été abordé de manière globale. La performance énergétique et la pérennité du bâtiment ont eu un rôle central dans la conception du projet. C'est par une approche systémique que la conception a été étudiée, les éléments ne sont pas pris comme des enjeux distincts mais comme faisant partie d'un tout. Ainsi la performance énergétique du bâtiment est en lien direct avec les questions de confort et d'organisation fonctionnelle, impactant par la suite l'exploitation et la maintenance du bâtiment.

La construction en zone inondable nous a amenés à penser un bâtiment résistant à l'eau et pérenne. L'utilisation du béton pour la structure est apparue comme un choix pertinent. Un équipement public tel qu'un collège est soumis à de fortes contraintes. Les façades doivent posséder une résistance aux chocs importante. La réalisation d'un parement en béton matricé à rez-de-chaussée, matériau choisi aussi pour ses qualités hydrophobes, protège ainsi l'isolant.
Soucieux de pouvoir faire évoluer le bâtiment dans le temps, seules les façades et le mur des circulations sont porteurs. Les cloisons entre les salles peuvent ainsi être réaménagées en fonction des évolutions des besoins.

C’est depuis l’angle des deux rues et du parvis qu’on perçoit l’identité du futur collège de Vitry. D’abord par un premier volume détaché, marquant l’entrée du collège, surmonté d’un volume en bois couronné par le jardin pédagogique. Ce premier volume marque l’articulation entre les deux ailes adjacentes du collège, constitué de trois strates superposées :
• Le soubassement en béton matricé, socle de l’édifice. Son mur en biais accompagne l’entrée du collège.
• Le premier étage constitué d’un volume blanc, le CDI, et ses percements accompagnés de brise-soleil symbolisant les livres ouverts.
• Et enfin le volume en attique, ponctué de touches colorées et bardé de planches verticales de bois, d’abord jointives puis ajourées, se finissant dans un jeu aérien et graphique. On y trouve les salles de musique et d’arts plastiques, et plus haut le jardin pédagogique dont on perçoit la cime des plantations.
Cette architecture forte en symboles est pédagogique. Elle associe à l’entrée du collège les salles dont les fonctions sont liées aux connaissances (le CDI), à l’art (musique art plastique) et aux sciences de la vie (le jardin pédagogique et sa biodiversité).

La simplicité de l'organisation du projet a été recherchée. On distingue 3 ensembles, le collège, le gymnase et les logements de fonction. Ces 3 éléments possèdent des accès distincts.
Au sein du collège, les salles ayant des fonctions proches ont été regroupées autour de pôles. Ces éléments distincts sont facilement identifiables et permettent une gestion des bâtiments plus simple.
On distingue ainsi le pôle enseignement général, l'accueil et l'administration, le pôle culture, la partie sciences/ technologies, la demi-pension.
Les circulations verticales marquent la séparation entre ces volumes et assurent leur connexion. L'unité est assurée par la cour de récréation qui distribue l'ensemble des pôles fonctionnels, en proposant des circulations couvertes.